Menu


Appel à Communications

Les paradoxes de l'Intelligence Artificielle : l'arme à double tranchant. Prévention, détection, robotisation des processus, attaques ? Décryptages


Jacqueline Sala


L'I.A. : le meilleur allié des attaquants ? la meilleure solution pour les défenseurs ?

L'Intelligence artificielle, avec ses capacités à simuler le raisonnement humain, investit massivement les cyberespaces que cela soit du côté attaques comme du côté défenses.
Puisqu’il est acté que les cybermenaces sont de plus en plus agressives et fréquentes,  mieux vaut prévenir que guérir. Les fondamentaux de la veille s’exercent pleinement. Il faut à la fois traiter les signaux forts sans négliger les signaux faibles.
Les outils, méthodes, savoirs-faire et compétences convoquent le big data, le machine et deep learning.
Et à ce jeu-là les cyber-criminels sont imaginatifs ... Pirates et Corsaires ne naviguent parfois dans les mêmes eaux mais pas pour les mêmes objectifs. Les défenses s'organisent.

Un marché en pleine expansion oui mais ... menace et opportunité pour la cybersécurité ?

C’est donc dans le champ de l’anticipation que l’intelligence artificielle marque des points : traitements de données massives, développement du Machine et Deep Learning, calcul de probabilités, révélations de scénarios, robotisation des processus…

Si les performances technologiques sont peu mises en doute, les inquiétudes se confirment.
Dès 2014, le célèbre physicien Stephen Hawking déclarait : « L'impact à court terme de l'intelligence artificielle dépend de qui la contrôle. Et, à long terme, de savoir si elle peut être tout simplement contrôlée. »
Les plus grands acteurs IT redéfinissent les marchés en pleine expansion qui, selon le Gartner, devraient franchir le milliard de dollars en 2019.
Ces interrogations doivent être acceptées, réfléchies, partagées. Là est le champ de la gouvernance.
 

Cyber-Day | PROGRAMME | INFOS PRATIQUES | Appel à Communications | Les offres | PARTENAIRES | PUBLICATIONS | A LA UNE ! | Invitations | Videos